BIEN VIEILLIR ENSEMBLE, L’ÂGE DE FAIRE

Encourager un vieillissement actif et en bonne santé, accompagner les plus fragiles et leur famille, et enfin soutenir les plus isolés : tels sont les 3 piliers de l’action de la commune pour prendre soin des séniors.

Saint-Didier compte quelque 2 470 personnes de plus de soixante ans. Une appellation leur est dédiée, ici comme partout en France : les séniors. Mais entre un sexagénaire en bonne santé et peut-être encore actif professionnellement et un aîné de 90 ans, peut-être dépendant, envies et besoins diffèrent. C’est pourquoi la commune mène des actions à la fois pour répondre à de nouvelles attentes et pour lutter contre l’isolement et la précarité. Il s’agit là d’une approche plus globale répondant aux différentes problématiques que peuvent rencontrer nos aînés en fonction de leur situation.

ÊTRE ATTENTIF AUX SÉNIORS     

Des services variés

Le Centre Communal d’Action Sociale et la commune mènent conjointement des actions pour améliorer toujours plus l’offre de service en faveur des personnes âgées et renforcer ainsi la cohésion sociale sur le territoire.

Prendre soin de nos ainés, leur offrir les garanties pour un maintien de leur cadre de vie habituel, les informer sur les aides mises à leur disposition en matière de solidarité, de transports ou de vie en commun… Les missions de la commune et du CCAS sont nombreuses.
Ainsi, 6 aides à domicile interviennent chez près de 70 Désidériens pour assurer l’entretien courant de la maison et les petits travaux ménagers, la préparation et l’aide à la prise des repas à domicile, l’aide aux courses, l’aide à la gestion administrative simple, l’aide aux actes quotidiens, à l’exception des soins médicaux.
Elles apportent aussi un soutien moral, accompagnent les personnes âgées ou handicapées en dehors de leur domicile pour des promenades ou des transports en véhicule afin d’aider à l’accomplissement des actes de la vie courante.

Le service portage des repas offre aux personnes âgées et/ou dépendantes la possibilité de continuer à se nourrir de façon variée et équilibrée tout en restant à domicile. Les repas sont apportés du lundi au vendredi avec anticipation pour les repas du samedi et du dimanche.
Depuis 2 ans, un service de portage de livres est proposé afin de favoriser la lecture pour les personnes ne pouvant se déplacer seules jusqu’à la bibliothèque.
Enfin, une navette a été mise en place les mercredis matin pour se rendre au
centre village. Un chauffeur bénévole récupère la personne à son domicile et
la raccompagne ensuite.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Des activités pour tous, à chacun son rythme

Qui a dit que retraité rimait avec inactivité ? Plus que jamais, nos séniors choisissent de mettre à profit leur temps libre pour multiplier les activités de découverte et de sport, faire de nouvelles rencontres, se cultiver et aider leur prochain.

C’est dans cet esprit-là que la municipalité, depuis de nombreuses années, offre une subvention supplémentaire aux associations pour l’accueil d’adhérents de plus de 65 ans. Ainsi en 2020, c’est plus de 7 000 euros qui ont été distribués aux associations, pour plus de 700 adhérents séniors.
La commune organise aussi des manifestions en prenant soin d’adapter des horaires : par exemple les conférences d’histoire de l’art, qui rencontrent un grand succès, proposent une cession à 15h permettant aux séniors « couche tôt » d’en profiter. Récemment, la commune a également fait le choix de protéger ses séniors en distribuant dès les premiers jours de mai des masques dans les boîtes aux lettres.
La nouvelle commission municipale dédiée aux séniors va compléter cette offre pour répondre encore plus largement à leurs besoins. Pour exemple : développer de nouvelles activités en privilégiant les liens intergénérationnels, accompagner les aidants, leur ouvrir des lieux d’écoute et d’échanges, permettre à nos ainés de rester dans leur commune et d’y bien vivre dans des logements mieux adaptés. A suivre…

 

 

 

 

 

La maison meunier:

Développer un espace de rencontre

Une nouvelle commission municipale s’est réunie pour réfléchir à comment développer, au rez-de-chaussée de la Maison Meunier un lieu de rencontres, d’échanges et de convivialité pour tous les désidériens. Notre souhait serait d’ouvrir la maison, au minimum tous les matins du lundi au vendredi, avec un service d’accueil et des animations régulières gratuites et ouvertes à tous.
Par exemple un matin consacré aux nouvelles technologies (téléphone portable et applications, tablettes et ordinateurs), un autre à la lecture et débat de presse, une matinée d’échanges sur des spectacles, un café philo, une bourse aux stages pour aider nos jeunes, une matinée d’entraide intergénérationnelle … Il ne s’agit que d’exemples d’animations.
Nous réfléchissons aussi à la mise en place d’un Café des Aidants. Les Cafés des Aidants sont des lieux, des temps et des espaces d’information, destinés à tous les aidants, quels que soient l’âge et la pathologie de personne accompagnée.

Une réunion publique sera très prochainement organisée afin de récolter vos idées et cibler au mieux ces nouvelles animations.