ÉCLAIRAGE PUBLIC

« éclairer juste, c’est consommer moins »

En France, 9 millions de lampes serviraient à éclairer villes et campagnes, ce qui représente 1.260 MW, soit l’équivalent d’un réacteur nucléaire.

Aujourd’hui nous le savons, l’éclairage a un cout économique et énergétique ainsi que des conséquences sur le vivant. L’éclairage nocturne participe particulièrement à la pointe de consommation d’énergie étant donné qu’il n’est pas permanent. L’éclairage public représenterait ainsi 1 à 2% de la consommation électrique en France soit 4% des émissions de gaz à effet de serre.

Dans le cadre de la réduction de notre facture énergétique et de nos émissions de CO2, nous envisageons de poursuivre l’extinction de notre éclairage public et de l’augmenter d’une heure.

Actuellement la plage d’extinction est de 1h à 5h, soit 4h, et nous allons la passer de 0h30-5h30 soit 5h.

Cette diminution de la plage horaire nous permettrait d’économiser : – 36000 kWh par an soit – 2000 € TTC.

L’axe nord-sud reste actuellement éclairé en permanence. Nous souhaitons le réduire. Seule la portion Croix des Rameaux au rond-point des tilleuls restera allumée en permanence.    Ce qui amènerait une économie annuelle prévue de 43500 kWh soit 2500 € TTC.

En cumulant annuellement ces deux mesures nous pourrons économiser 79500 kWh soit 4500 € TTC.

Moins quantifiable, cette diminution de l’éclairage public bénéficie également à la faune et la flore pour lesquelles l’éclairage nocturne provoque graves perturbations.