LA VILLE EN VERT : Saint-Didier, le trait d’union entre ville et campagne

Commune de la « coulée verte », Saint-Didier est riche de verdure grâce à un espace préservé du Mont Cindre à Lyon. Saint- Didier c’est 458 ha de Zones Naturelles Agricoles et d’Espaces Boisés Classés, soit 56 % du territoire de la commune. Maintenir ces espaces, les développer et les embellir, voilà la préoccupation constante des services et des élus.

Une commission extra-municipale « développement durable et fleurissement » composée d’élus, des services municipaux et d’amateurs, tous passionnés, se réunit régulièrement pour décider des travaux à entreprendre et à poursuivre. Ceux-ci sont réalisés par deux employés communaux jardiniers, dirigés par un responsable des espaces verts, nouvellement arrivé et aussi qualifié que passionné! C’est ainsi qu’est mise en œuvre une valorisation des espaces dans l’esprit « développement durable » : zéro-phyto, choix d’essences et de variétés locales adaptées au sol et au climat, arrosage raisonné… Des actions sont également développées pour encourager et soutenir des Désidériens jardiniers: don de plantes, concours municipal des balcons, maisons, entrées de copropriétés et potagers fleuris, bourse aux graines, grainothèque…

L’HYPER CENTRE AUX PETITS SOINS : Du beau, du Bio !

Les espaces verts sont souvent considérés comme la carte de visite d’une collectivité, tout particulièrement à Saint-Didier où la nature est proche, la verdure abondante !

Préserver, développer, embellir ce cadre exceptionnel est le leitmotiv des responsables.

C’est ainsi que les Elus et les services travaillent à chaque saison au choix et plantations de nos 42 lieux. Tous nos sites ont des plantes et des arbustes pérennes qui servent de cadre permanent puis, à chaque changement de saison, sont choisies des variétés sélectionnées en fonction de leur caractère résistant

et florifère. Les couleurs sont aussi soigneusement choisies, en camaïeu, harmonie ou rupture de ton.

Parmi les réalisations récentes, on peut citer le transfert, rendu nécessaire par les aménagements de l’entrée nord et de la Maison Meunier, du Monument aux Morts et son installation paysagée sur la place Pradel.

Peu avant, l’allée du 19 mars 1962, chemin entre et vers les écoles du bourg a été entièrement réaménagée : reprise des massifs, arbres occutant la vue élagués, des bancs, bien utiles aux parents et à tous, installés.

Suite aux travaux de la grande salle, un « Parvis de la Mairie » a été créé et végétalisé, des bancs, des pots (et une œuvre d’art ! ) y seront bientôt installés.

Un soin tout particulier est apporté aux cimetières où des columbariums reposants et fleuris ont été installés.

Des potagers « Jardinons Ensemble » ont été plantés pour le plus grand bonheur de tous. Ce travail ludique permet, sous la houlette d’un prestataire spécialiste, à tous les Désidériens volontaires de participer aux plantations et récoltes et ainsi de porter un nouveau regard sur la culture des fleurs et des légumes, et de fait, de se sensibiliser à la biodiversité.

DES ESPACES A REINVESTIR : Refleurir des places !

Les projets sont nombreux et toujours respectueux du patrimoine bâti et naturel.

des massifs, îlots et plates-bandes, de procéder à de nouvelles plantations accompagnées d’une régénération des végétaux présents.

Un réaménagement du triangle Pasteur – Rue de St Cyr est prévu, en effet, il s’agit de la véritable entrée dans la ville. Ce lieu mérite d’être réinvesti en conjuguant embellissement, détente et sécurité pour les piétons et les cyclistes tout en respectant les exigences du développement durable.

Les massifs de la Rémillotte vont être repensés en valorisant ce qui existe comme les massifs de roses et la pergola.

Les pots de l’avenue de la République et du centre, qui ont fait leur temps, vont être changés et d’autres installés sur le parvis de la Mairie aujourd’hui très minéral, malgré les nouvelles plantations.

Le réaménagement prévu de longue date des places Peyrat et Morel commencera en mars 2019, ce projet qui veut redonner leur noblesse à des lieux importants de la commune a été travaillé avec un cabinet spécialisé et les services de la Métropole. Ce cadre privilégié, avec un bâti de qualité, se verra accueillir de larges espaces en terrasses, des murets de soutènement, une circulation apaisée et un stationnement repensé et augmenté. Tous les grands arbres seront conservés.

EN CHIFFRES :

834 ha dont 458 de Zones Naturelles Agricoles et d’Espaces Boisés Protégés

42 sites entretenus par les services communaux

65 chemins communaux entretenus

116 320 € de budget d’investissement et fonctionnement soit 18 € par an et par habitant

 

EN BREF :

une végétalisation cohérente sur le territoire

St Didier adhère à la « charte de l’arbre » de la Métropole, ce qui implique :

– un choix des espèces locales et rustiques,
– une taille douce d’où un développement harmonieux des sujets,
– le remplacement des arbres morts ou dangereux,
– la plantation chaque année avec les écoles de « l’arbre de la solidarité »

Écoles vertes

– bacs de tri pour le compost et récupérateurs d’eau de pluie installés dans les écoles,
– grandes jardinières plantées et entretenues par les enfants avec les services,
– participation au concours des écoles fleuries : 1er prix pour Saint Fortunat