Le CCAS, au cœur de l’action sociale

Souvent méconnues de nos concitoyens, les missions du CCAS sont pourtant essentielles pour la cohésion sociale du village. Ce dossier fait le point sur ses principales actions et sur ceux qui les portent.

Le Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) est un établissement public communal qui intervient dans les domaines de l’aide sociale légale et facultative ainsi que dans les actions et activités sociales sur le territoire de la commune. Il s’adresse aux publics en difficulté et aux personnes âgées. Le CCAS est géré par un Conseil d’Administration composé du maire,
qui en est le président de droit, et en nombre égal, de membres élus en son sein par le Conseil Municipal et de membres nommés par le maire parmi les personnes non membres du Conseil Municipal. A ce jour, le Conseil d’Administration de Saint-Didier compte 11 membres.
Les ressources du CCAS lui sont propres et son budget est autonome par rapport au budget municipal. Les recettes sont constituées en majorité d’une subvention de fonctionnement versée par la commune, de dons, de legs et de la participation des usagers aux services.

 

LE CENTRE COMMUNAL D’ACTION SOCIALE

A l’écoute des Seniors

Les actions du CCAS auprès des Seniors sont nombreuses et variées. Voici quelques exemples des services proposés.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

6 aides à domicile interviennent chez 65 bénéficiaires désidériens sur l’année pour assurer l’entretien courant de la maison et les petits travaux ménagers, la préparation et l’aide à la prise des repas à domicile, l’aide aux courses, l’aide à la gestion administrative simple, l’assistance aux personnes qui ont besoin d’une aide pour les actes quotidiens, à l’exception des soins médicaux.
Elles apportent aussi un soutien moral, accompagnent les personnes âgées ou handicapées en dehors de leur domicile pour des promenades ou des transports en véhicule afin d’aider à l’accomplissement des actes de la vie courante. Un devis gratuit est établi pour chaque demande d’intervention.

Le CCAS propose également 7j/7 un service de portage de repas à domicile pour les plus de 60 ans ou en situation de handicap et/ou temporairement dans l’incapacité d’effectuer les gestes du quotidien.
Ces repas sont préparés le jour même de la livraison dans les locaux de la cuisine centrale de Saint-Cyr-au-Mont-d’Or. Ils sont portés au domicile des personnes par Christian qui distribue, en amont, les menus pour plusieurs semaines.

Le CCAS a développé depuis le début de l’année un nouveau service de portage de livres afin de favoriser la lecture pour les personnes ne pouvant se déplacer seules jusqu’à la bibliothèque.
Ce service fonctionne les 2e jeudis de chaque mois de 9h à 12h de septembre à juin.
2 services différents sont assurés par une personne bénévole :
• aller chercher la personne à son domicile et l’amener à la bibliothèque;
• apporter directement à domicile des livres à la personne.

Enfin, depuis 3 ans une navette a été mise en place les mercredis matin pour se rendre au centre village.
Un chauffeur bénévole récupère la personne à son domicile et la raccompagne ensuite.
Ce service est accessible aux désidériens âgés de 70 ans et plus, ou en situation de handicap ou dans l’incapacité
physique temporaire de se déplacer en transport en commun ou en voiture, mais suffisamment valides pour
marcher seuls.

Une évaluation externe menée cette année sur le service d’aide à domicile permettra de préconiser de nouvelles
orientations.

PLUS D’INFOS :
Marie-Géraldine BARRA
04 78 35 08 70
mgbarra@stdidier.com
Brigitte BAUM
04 78 35 02 82
bbaum@stdidier.com

 

LE SERVICE D’AIDE À DOMICILE

Comment et à qui ?

Une enquête de satisfaction a été réalisée sur 46 usagers, grâce à un excellent taux de retour, 90%, suite à une visite des membres de la commission seniors.
Le service accompagne en moyenne une cinquantaine de personnes en continu. En 2018, 67 personnes ont bénéficié du service pendant l’année. Actuellement sur les 55 personnes accompagnées, 35 sont des personnes vivant seules (25 femmes /10 hommes), 19 des personnes vivant en couple et 1 en communauté religieuse. La très grande majorité est âgée de 70 ans et plus et a besoin d’aide pour effectuer les gestes du quotidien.
8 bénéficient d’une aide de leur caisse de retraite (CARSAT, RSI) et 33 de l’aide personnalisée d’autonomie
(APA). Le service intervient en priorité auprès des personnes ayant une reconnaissance de leur besoin d’aide.
Depuis le début de l’année 2019, 32 demandes d’accompagnement ont été adressées au service : 22 concernaient de nouveaux bénéficiaires et 10 des personnes bénéficiant déjà du service et demandant des interventions supplémentaires. Sur l’ensemble de ces demandes, 18 ont pu être satisfaites, 14 ont dû être refusées et ont donné lieu à une orientation vers un autre service.

Dans l’ensemble, les bénéficiaires sont très satisfaits du service. L’entretien courant du logement reste le besoin principal mais l’accompagnement à l’extérieur et la présence relationnelle augmentent en 2019. En revanche, le service administratif semble un peu moins bien repéré par les usagers par rapport à 2017.

en_bref_novembre_2019