Rencontre avec Christophe Courteau, invité d’honneur au prochain salon Monts d’Or Photos

Christophe Courteau est biologiste, naturaliste et géographe de formation. En 1995, après quelque temps passé au sein d’un institut de recherche appliquée pour l’agriculture et l’environnement, il arrête tout et décide de faire de sa passion d’enfance, la photo animalière, son métier.

Pourquoi la photo ? Que représente la photo pour vous ?

D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours été fasciné par l’image et le son. Les reportages télé du Cdt Cousteau ou de Haroun Tazieff me faisaient dire « quand je serai grand, je ferai pareil, je voyagerai dans le monde entier pour faire des reportages sur la nature ». J’ai effectivement réalisé mon rêve de gosse après des études de biologie et de géographie. En gros, la photo et la nature, c’est toute ma vie !

Quelles sont vos thématiques de prédilection ? Quelle articulation entre la protection de la nature et votre travail artistique

Je suis passionné par la nature depuis tout petit. J’ai grandi à la campagne parmi les bois, les haies et les étangs du Berry. Comme la photo me passionnait aussi, la combinaison des deux était inévitable. Et dans la photo de nature, ce que j’aime le plus, c’est l’action, le mouvement. Et puis j’ai toujours été intéressé par ce qui, justement, n’intéresse pas facilement les gens. Alors j’ai souvent travaillé sur des thèmes compliqués, des écosystèmes particuliers et peu connus, ou des espèces ayant mauvaise réputation.

Pour moi, tout est passionnant dans la nature, alors ce qui ne passionne pas les foules, je m’y colle par esprit de contradiction sans doute, par défi aussi, et puis surtout par conviction. Faire découvrir des aspects méconnus de la nature, c’est gratifiant. Mais au fond, notre vraie mission, c’est faire rêver avec de belles images et toucher un public le plus large possible. La Nature en a bien besoin…

Comment travaillez-vous ?

Difficile à dire, car j’ai plein de métiers qui n’en font qu’un ! Je suis à la fois naturaliste (de formation universitaire), photographe, guide de terrain, organisateur de voyages photo et coach pour des formations à la prise de vue. Pour la photo, je travaille tout seul, mais pour le reste, j’adore travailler en équipe, coordonner des projets, organiser, gérer.

Mes images sont distribuées par des agences photos en France comme à l’étranger. J’ai cessé de monter et commercialiser moi-même mes sujets pour la presse comme je le faisais à une époque, j’ai des agents qui font ça très bien !

Vos projet d’avenir ?

J’ai plein de projets en tête, mais ce sont des projets à long terme, il m’est donc assez difficile d’en parler maintenant, car il n’y encore rien de concret.

Pourquoi votre présence au Salon Monts d’Or Photos ?

Par pure amitié ! On ne refuse pas l’invitation d’un très bon ami (Christian Tarouilly) pour exposer ses images, même à l’autre bout de la France !

Parlez-nous des photos que vous allez  exposer …

C’est une exposition consacrée aux Lycaons, les chiens sauvages d’Afrique.  C’est en quelque sorte une compilation de mes images de lycaons  auxquels j’ai consacré 10 années et de très nombreux voyages sur le terrain, essentiellement au Botswana.

Le chien sauvage d’Afrique (Lycaon pictus) est un prédateur extrêmement efficace, redoutable, et donc évidemment menacé par les activités humaines liées à l’élevage. Les lycaons sont piégés, tirés, empoisonnés partout sur leur aire de répartition qui n’a cessé de diminuer ces 20 dernières années. Il n’est malheureusement pas le seul grand prédateur africain à voir ses populations chuter, mais avec moins de 5000 individus sur tout le continent africain, on peut craindre le pire.

Photographier les lycaons sur le long terme fût une entreprise compliquée, car ils sont difficiles à suivre sur le terrain. Imprévisibles, rares, discrets, extrêmement rapides, ils vont et viennent à leur guide dans la brousse, et les suivre relève parfois de l’exploit !

Cette exposition présente des images uniques dont certaines sont devenues assez célèbres et ont fait plusieurs fois le tour du monde !