Rencontre avec Nicolas Pensller

jeune magicien lyonnais

avec son grand-père/assistant, Nicolas Pensller nous présente son parcours et son nouveau spectacle.

Vous êtes très jeune, quand est-ce que la magie est entrée dans votre vie ?

Très tôt, à 7 ans, mes grands-parents m’ont offert un coffret de magie. Il m’a fortement intrigué, mais je n’y comprenais pas grand-chose. En 2012, j’ai assisté à un spectacle au CE de mon père, à ce moment j’ai vraiment adoré la magie ! J’ai à nouveau demandé un coffret à mes grands-parents. Cette fois, il était accompagné de vidéos, j’ai pu comprendre et m’entrainer. Mais la vraie révélation a eu lieu en 2014, lorsque j’ai effectué un stage de magie avec Pierre Adam’s, un talentueux magicien, qui m’a pris sous son aile. Par la suite j’ai commencé mes premiers spectacles et j’ai participé à plusieurs concours.

Vous êtes lyonnais, qu’est-ce qui vous a donné envie de faire un spectacle à St Didier ?

Je viens de Sainte Foy-lès-Lyon mais mes grands-parents vivent à St Didier depuis toujours, j’y viens donc depuis tout petit. J’ai déjà fait beaucoup de spectacles dans la commune, que ce soit le 8 décembre pour la fête des lumières, pour les vœux du maire au Centre Laurent Bonnevay en 2017, ou encore en septembre pour la fête du village. J’ai donc un lien particulier avec la commune. Je fais des représentations dans les maisons de retraites, j’en ai fait plusieurs à Paul Eluard. Bientôt je présenterai mon nouveau spectacle à Saint-Didier…

Justement, quand ce spectacle aura t-il lieu ?

Le spectacle « Dream illusion » aura lieu le 12 juin au Centre Laurent Bonnevay. C’est un vrai show ! Il est varié et mélange effets spéciaux, danseurs, grandes illusions, colombes et magie 2.0. En décembre, dans le cadre de la Saison Culturelle de la commune, je présenterai un autre spectacle pour les enfants. Celui-ci sera totalement sur mesure et donc un peu différent du premier, il comportera plus de tours en restant tout aussi impressionnant.

Quelles sont les particularités de votre spectacle ?

Premièrement, je pense qu’en temps de crise mon spectacle permet de rassembler et surtout de se changer les idées. Il est familial, parfois ma sœur m’assite, parfois c’est mon grand-père « Cri-Cri la fleur ». La scène lui plait car il adore faire le clown, mais c’est aussi lui qui dessine les croquis et bricole pour certains de mes tours, en plus de tout ça, il jouera du piano. J’adore partager avec le public, dans ce spectacle, je donne le maximum et j’espère pouvoir emmener les Désidériens « dans un rêve » …

Plus d’infos: Spectacle en vente dans les points de vente habituels