Sécurité Routière : un enjeu majeur

Conforter la sécurité routière est un objectif majeur de la municipalité qui s’emploie, sous des formes diverses, à concrétiser cet engagement. Mais comme le dit le slogan bien connu, c’est avant tout l’affaire de tous.

Depuis de nombreuses années, la commune veille à la sécurité routière et en a fait une de ses priorités.
Elus, police municipale et de nombreux partenaires comme la gendarmerie, la Métropole ou encore les écoles s’investissent au quotidien pour rendre les rues plus sécuritaires. Ainsi l’éducation, la prévention, l’amélioration des  équipements, la pose d’une signalétique appropriée mais aussi le recours à la sanction sont les manifestations d’une volonté sans faille au service de la sécurité des déplacements des personnes sur le territoire de la commune. Si le comportement est en cause dans neuf accidents sur dix, l’environnement l’est aussi dans un cas sur trois. La Commune améliore cet environnement par la signalisation et l’aménagement de la voirie. Elle peut également agir par le biais de politiques plus globales : l’urbanisme et les déplacements.

LES LEVIERS D’ACTION

Aménagements de voirie et répression

La sécurité routière est l’affaire de tous mais surtout de chacun. En effet, chaque personne est responsable de son véhicule et du comportement adopté à bord. Néanmoins, les pouvoirs publics ont un « certain pouvoir d’influence » …

Afin de contribuer à des améliorations significatives, tangibles, de la sécurité des déplacements de nos concitoyens de tous âges, diverses actions en lien avec les compétences communales ont été réalisées ces dernières années. Citons à titre  d’exemples les derniers aménagements mise en oeuvre : ralentisseurs sur la rocade des Monts d’Or au niveau du chemin du Monteiller, les quilles de rétrécissement de chaussée rue Commandant Israël ou encore le plateau traversant à Giverdy.

Si l’éducation à la sécurité routière porte ses fruits, elle ne permet malheureusement pas à elle seule de mettre fin aux comportements dangereux. Les contrôles routiers répressifs restent encore un mal nécessaire. La verbalisation vient rappeler que nul ne peut se soustraire, même temporairement, aux règles qui garantissent la sécurité de tous. Ainsi en collaboration avec la Gendarmerie des contrôles radar sont très régulièrement effectués sur la commune. Les policiers municipaux sont aussi équipés de jumelles.

Devant les écoles, ces policiers veillent également à la sécurité des piétons traversant la chaussée pour éviter un comportement dangereux de certains conducteurs.

PRÉVENTION

Outil majeur dans l’éducation à la sécurité routière

Dans le domaine de la sécurité routière, la prévention est essentielle. La sensibilisation, la communication, l’éducation sont des outils souvent plus efficaces que l’aménagement de la voirie, très couteux.

La prévention, notamment auprès des enfants des écoles, est un axe majeur. Pour les scolaires du CP au CM2, différentes opérations sont prévues dans le cadre de la Quinzaine de la sécurité routière Ces actions de prévention et de sensibilisation participent à la prise de conscience des dangers possibles en tant que piéton, cycliste ou automobiliste en soulignant l’importance du respect du code de la route, dès le plus jeune âge. Mais les adultes sont des modèles pour les enfants et doivent se montrer exemplaires.

Les habitants du quartier 5 (Morateur – Commandant Israël – Chemin des Combes) ont eux aussi choisi la pédagogie. En collaboration avec la mairie, la police municipale et la Gendarmerie, ils ont organisé le jeudi 11 octobre une opération « coup de poing » afin de sensibiliser les automobilistes à la vitesse excessive pratiquée rue du Commandant Israël et chemin des Combes. Cet axe, limité à 30km/h, est pourtant particulièrement bien aménagé pour faire ralentir les véhicules  (alternat, dos d’âne…). Près d’une trentaine d’habitants munis de pancartes aux slogans humoristiques tels que « Fais pas ta tigresse, réduis ta vitesse » ont arrêté 320 véhicules et leur ont remis un flyer de sensibilisation.

Cette opération sera renouvelée sur d’autres quartiers de la commune dans les prochains mois.

En chiffres

1422 voitures passent chaque jour rue du commandant Israël

25% des véhicules sont contrôlés à plus de 10 km/h au-dessus de la limite au radar pédagogique sur la rocade des Monts d’Or

65 % des accidents de piétons se produisent à moins de 50 m d’un passage piétons

En Bref
Saint-Didier labellisé Ville prudente

L’objectif de ce label, décerné par l’association Prévention routière, est de mettre en avant les communes les plus exemplaires en matière de sécurité et de prévention routières. Il sera symbolisé par un panneau installé à l’entrée de la commune et sera remis à la municipalité à l’occasion d’une cérémonie officielle.

 

Excès de vitesse : amende et perte de points

La vitesse est forcément un facteur d’accident et/ou d’aggravation des conséquences d’un accident. Juridiquement, en termes d’infractions, une vitesse est excessive ou inadaptée. Il ne suffit pas de respecter les limitations de vitesse pour être en accord avec la loi et le code de la route. Le conducteur doit rester constamment maître de sa vitesse et la régler en fonction de l’état de la chaussée, des difficultés de la circulation et des obstacles prévisibles. C’est ce que rappelle le Code de la Route. L’excès de vitesse est une infraction sanctionnée par une amende et une perte de points. Le barème des sanctions dépend de l’ampleur du dépassement ainsi que du type de route : en ville, sur route ou sur autoroute.