Mieux Vivre Saint Didier

EN BREF NOVEMBRE 2018

Tous les indicateurs démontrent que la population a augmenté et que cette croissance va se poursuivre.

Les associations désidériennes sont dynamiques mais malheureusement de plus en plus de leurs demandes sont insatisfaites faute d’infrastructures suffisantes.

Bien évidemment ce manque est ressenti par les jeunes, qui sont particulièrement consommateurs de ces activités sportives, artistiques culturelles et d’animation.

D’autres secteurs sont concernés : les déplacements modes doux, le stationnement, la sécurité des personnes sur l’espace public… Les jeunes enfants sont privés d’aire de jeu depuis plusieurs mois et ils devront encore attendre longtemps avant que le projet annoncé ne voit le jour.

Cette situation résulte notamment d’un manque d’anticipation de la municipalité. Nous avions par exemple proposé l’aménagement sportif du terrain de 4 400 m² que possède la commune chemin de Crécy.

Il est grand temps de prendre en considération ces besoins !

Christian Simon, Laure Velay, Bernard Coquet, Roland Carrier, Silvy Benoit et Marc Gaglione

EN BREF JUIN 2018

Vous n’êtes pas sans savoir que de nouvelles règles d’urbanisme vont être adoptées d’ici la fin de l’année. L’enquête publique du futur Plan Local d’Urbanisme-Habitat (PLU-H) est actuellement en cours. Une fois adopté, ce PLU-H engagera notre commune pour de nombreuses années.
Maintenant que l’ensemble du projet métropolitain est connu, nous demandons des modifications dont la plus importante est la maitrise de la densification. Il est notamment créé de nouvelles zones dites URM2 (zone à dominante de petits collectifs). Il faut souligner que les surfaces concernées à Saint Didier sont de 25 ha (hors les 5 ha de Favril) soit 3 % du territoire, alors qu’à Saint Cyr il ne s’agit que de 12 ha soit 1.7 % du territoire.
Dans le Mont d’Or, la moyenne des zones URM2 est de 1.4 %. Le constat de l’insuffisance des infrastructures existantes (transports en commun, circulation, parkings…) et l’absence de projets significatifs en la matière nous font craindre une forte dégradation de la qualité de vie à Saint Didier, une fois ces zones densifiées. De ce fait, nous demandons la limitation de ces zones à la moyenne des Monts d’Or soit environ 1.40 % du territoire communal.
Nous vous encourageons à consulter ce PLU-H à la mairie ou sur internet et à déposer vos remarques.

 

EN BREF AVRIL 2018

En tout premier lieu, nous voulons affirmer notre soutien à toute initiative dont l’objectif est de renforcer l’attractivité commerciale de St Didier.

Le projet de création d’une brasserie et d’une halle marchande à la place de la salle des fêtes et du foyer Loiselet est digne d’intérêt.

Ces derniers mois, nous avons pointé certaines conclusions de l’étude du cabinet mandaté dans le cadre de la faisabilité de ce projet qui paraissent imprécises ou insuffisamment argumentées. Par exemple aucune étude concernant les places de parking à proximité n’a été réalisée.

Cette halle marchande est une offre nouvelle pour une commune de la taille de St Didier et sans nul doute complexe dans sa gestion. Face à ces défis, une mise en oeuvre coordonnée par un professionnel du secteur, qui par son expérience, son nom, sa réputation auprès des clients des Monts d’Or, saura dynamiser, animer les commerçants qu’il aura choisis, nous semble incontournable afin de garantir la réussite commerciale et financière de cet investissement communal très significatif.

Lors du conseil municipal du 28 février, les délibérations qui nous ont été proposées étaient trop vagues sur ce point essentiel, ce qui nous a conduits à nous abstenir. Nous continuerons à promouvoir la solution exprimée ci-dessus dans les semaines à venir,

En bref JANVIER 2018

Dans notre tribune libre d’octobre dernier, nous avons posé à un certain nombre de questions sur le projet de halle marchande. A ce jour, nous regrettons de ne pas avoir les réponses à toutes nos questions de bon sens. L’inscription au budget 2018 de travaux nous apparait donc, en l’état de nos connaissances, prématurée.

Par ailleurs, à plusieurs reprises, nous avons marqué notre attachement à la réalisation d’une vraie aire de jeux pour les enfants. Il est maintenant urgent de lui trouver une place sécurisée et visible de tous, au cœur de notre commune.

Enfin, nous désirons que le budget 2018 (et les suivants) prévoient les aménagements nécessaires pour une gestion apaisée de la voierie qui permettra une bonne cohabitation des piétons, des vélos et des voitures. Il est bien temps de travailler sur la mobilité urbaine de notre commune en développant notamment les parcours pour vélos et piétons, et les parkings pour vélos. Voitures, modes doux et transports en commun doivent permettre à tous de se déplacer sereinement dans la commune. De plus, cela contribuera au dynamisme économique et social de Saint-Didier. Nous attendons beaucoup de la nouvelle commission mobilité à laquelle nous participons activement.

Nous vous présentons à toutes et à tous nos meilleurs vœux pour 2018.

 

En bref OCTOBRE 2017

Lors de la commission Vie Economique élargie du 27 juillet, et suite à notre Tribune Libre de Juin, un certain nombre d’informations concernant le projet de halle marchande nous a été transmis.

Toutefois, afin de mieux apprécier les résultats présentés, nous regrettons de ne pas avoir eu accès à la méthodologie employée par le cabinet conseil mandaté.

Au vu des informations communiquées, nous émettons des réserves sur la rentabilité de l’opération, que ce soit pour la commune ou pour les commerçants.

Il ne faudrait pas que nos impôts financent un projet insuffisamment élaboré.

Malgré tout, ce projet nous parait intéressant… à condition que sa mise en œuvre permette de compléter l’offre commerciale actuelle sans concurrencer nos commerçants.

Ces enjeux sont importants et ne pourront trouver une réponse que par une méthodologie rigoureuse.

Pour ce faire, nous souhaitons la rédaction d’un cahier des charges précis qui permettra – au terme d’une mise en concurrence ouverte – de choisir un seul professionnel reconnu.

Ce dernier prendra la responsabilité de l’ensemble du projet en sélectionnant et en animant lui-même les six ou sept commerçants de la future halle.

Ne manquons pas non plus l’opportunité d’étudier la réalisation de places de parking supplémentaires.

 

En bref juin 2017

Une halle marchande à Saint-Didier !
Tournons-nous vers l’avenir : quels sont les projets qui engageront fortement notre commune d’ici la fin du mandat ? Certes l’aménagement de la maison Meunier est déjà acté mais il nous semble que celui de la partie est de la place Michel est l’élément le plus porteur d’opportunités et de risques, à savoir l’installation d’une halle marchande et d’une brasserie, en lieu et place de la salle des fêtes et du foyer Loiselet.
Ce projet conséquent soulève de nombreuses interrogations : le besoin réel des désidériens a-t-il été pris en compte? Quel impact économique cette halle avec ses 7 commerces de bouche et une brasserie aura-t-elle sur nos commerces existants ? L’équilibre économique a-t-il été validé et particulièrement le rapport entre le coût de construction et les loyers escomptés ? Ce projet était jusqu’à présent basé uniquement sur l’enquête de la Chambre de Commerce et d’Industrie, qui ne nous avait pas convaincus. Nous attendons avec impatience et vigilance les résultats de l’enquête complémentaire commandée par la mairie auprès d’une société que nous espérons indépendante et en capacité de valider la pertinence de ce projet et d’assurer sa mise en oeuvre ultérieure.
Le projet étant à courte échéance, n’hésitez pas à nous faire part de vos interrogations et remarques.

 

EN BREF AVRIL 2017

Et les Désidériens dans tout cela ?
La construction d’une halle marchande en lieu et place de la salle des fêtes et du Club Loiselet :
Faut-il s’engager sur un projet économiquement incertain ?
Ne regretterons-nous pas la salle des fêtes, ses 150 places et son parking au cœur du village ?
Nos enfants ne méritent-ils pas une vraie aire de jeu bien située ; nous nous en sommes inquiétés à plusieurs reprises et attendons encore une réponse !

L’anticipation des besoins en matière de sécurité et de stationnement dans l’hyper centre ouest :
N’aurait-il pas fallu prévoir les conséquences de l’arrivée de plus de 300 habitants ?
La sécurité est-elle assurée avec une sortie des immeubles du Pinet en plein virage route de Champagne ?
Il est vain de feindre d’ignorer les besoins en stationnement au Vieux Bourg et ceux liés à l’activité grandissante du CLB. La nécessité d’une dépose sécurisée des enfants à l’entrée des établissements scolaires ne doit pas être négligée.

La difficulté de se déplacer sans voiture : peut-on se contenter d’en parler sans agir ?
La complémentarité des différents modes de transport et en particulier des modes doux est le gage d’une vie de village plus dynamique et plus apaisée.
Nous continuons à agir afin que les actions entreprises correspondent à vos attentes.
Vos élus de  « Mieux Vivre Saint Didier »

 

EN BREF JANVIER 2017

Nous vous présentons nos meilleurs vœux pour cette année 2017 : santé, prospérité et bonheur au quotidien d’être désidérien ! Nous sommes à vos côtés pour faire poids au sein du Conseil Municipal afin d’améliorer votre vie à Saint-Didier.

Ainsi nous souhaitons :
-que le projet Meunier réponde à vos attentes,
-que le projet de halle marchande en lieu et place de la salle des fêtes ne soit pas décidé sans une étude sérieuse vérifiant son bien-fondé commercial et économique. Et que cet éventuel bâtiment n’accentue pas le bétonnage du centre ville !
-que le nouveau PLU-H soumis à enquête publique courant 2017 préserve notre village ;
– que les problèmes récurrents de stationnement trouvent des solutions. Malheureusement, les projets d’aménagement des places Morel, Peyrat et Feyeux ne vont pas dans ce sens. La suppression envisagée de places de stationnement ne peut conduire qu’à la mise en danger accrue des piétons et en particulier des élèves.
Nous réitérons enfin notre demande de création d’un parking qui desserve mieux le CLB et les sorties d’école.
Comptez sur notre vigilance pour que ces vœux se réalisent.
Ch. Simon, L. Velay, B. Coquet, R. Carrier, S. Benoit, P. Schartz

EN BREF oCTOBRE 2016

Les douze prochains mois seront marqués par des échéances nationales extrêmement importantes. L’élection présidentielle, les élections législatives sont autant d’événements politiques majeurs qui nous mobiliseront en tant que citoyens.
Pour autant la vie municipale ne va pas s’arrêter.
Pour nous, chaque conseiller municipal est un acteur indispensable à l’expression de la démocratie locale et nous continuerons à défendre cette vision du mandat que vous nous avez confié.
Les projets municipaux vont continuer à être instruits. Par exemple, la mise en place de la Mutuelle Intercommunale des Monts d’Or, édifice auquel nous avons apporté notre contribution active, est une avancée très positive pour le bien être des Désidériens.
Le grand enjeu désidérien sera, pour les prochains mois, l’enquête publique du Plan Local d’Urbanisme et d’Habitat. ( PLU – H). En effet ce plan va engager la commune pour une quinzaine d’années. Bien entendu nous vous informerons de nos accords et de nos désaccords sur ce projet afin que vous puissiez vous exprimer en pleine connaissance de cause lors de cette enquête.
Restant à votre disposition
Bien à vous.

EN BREF JUIN 2016

Un nouveau PLU-H (Plan Local d’Urbanisme et de l’Habitat) pour 2017 !
Dans les années à venir, notre commune, tout comme celles des Monts d’Or, saura-t-elle préserver son caractère villageois? Le projet de PLU-H 2017 est en effet déterminant pour l’avenir de St Didier. Les évolutions de la loi (ALLUR, SRU,…) et la pression immobilière sont autant d’éléments contraignants.
Aussi pouvons-nous regretter l’attitude attentiste de nos décideurs locaux. Nous nous étions en effet exprimés pour un travail en amont de la Commission Urbanisme qui n’a pas été réalisé.
Nous sommes aujourd’hui sous pression pour rentrer dans un moule proposé par la Métropole.
Alors que le PADD (Projet d’Aménagement et de Développement Durable) préconise pour les Monts d’Or « plus de qualité que de quantité » en matière de développement urbain, on constate le manque de volonté des équipes d’élus des 12 communes pour se fédérer et ainsi obtenir des zonages adaptés qui répondent à nos spécificités:

  • Caractère vallonné, zones à risques géologiques, hydrologiques …
  • Valeur patrimoniale de notre bâti et de nos paysages
  • Etroitesse des infrastructures routières et piétonnières
  • Peu de transport en commun

Nous sommes mobilisés pour que Saint Didier ne soit pas un quartier de Lyon mais reste le poumon vert de la Métropole. Ceci est vrai pour nos 3 représentants à la Commission Urbanisme mais aussi pour l’élu de notre liste auprès du Syndicat Mixte des Monts d’Or, structure discrète mais très efficace pour nos zones vertes.

Christian Simon, Laure Velay, Bernard Coquet, Roland Carrier, Silvy Benoit, Patrick Schartz – Vivre@69370.info

EN BREF AVRIL 2016

Deux ans déjà…
Quand agira-t-on enfin sur les problèmes grandissants d’insécurité  et d’infrastructures inadaptées (stationnements, trottoirs…) ?
Chaque désidérien subit quotidiennement les désagréments liés à ces deux maux, et cela ne fera que croître avec les programmes immobiliers en cours et à venir !
Nul besoin d’une photo de la place Feyeux, jouxtant le Centre Laurent Bonnevay, pour illustrer notre propos.
Aucun responsable de la majorité municipale en place n’a la volonté ni le courage de les traiter.
Les excuses qui nous sont données, à tous :
« Avez-vous envoyé la fiche navette au référent de quartier ? »
« Pas de souci, nous sommes au courant.»
« Ce n’est pas notre faute, c’est la métropole.»
Les promesses électorales c’est bien, les réalisations c’est mieux. Depuis le début de cette mandature, nous n’avons de cesse de demander à la mairie que des dispositions concrètes soient mises en oeuvre de manière concertée et pragmatique.
Il y a URGENCE !
Christian Simon, Laure Velay, Roland Carrier, Silvy Benoît, Bernard Coquet, Patrick Schartz
Pour nous contacter: mieuxvivre@69370.info

 

EN BREF FEVRIER 2016

Nous vous présentons à toutes et à tous nos meilleurs vœux pour cette nouvelle année, en espérant qu’elle vous apporte une vraie sérénité dans vos vies privée et professionnelle.
Le Maire, dans le cadre de ses vœux, vous a présenté certains éléments de la vie municipale qu’il nous semble nécessaire de compléter.
Concernant l’aménagement de la Maison Meunier proche du monument aux morts, il a été annoncé la réalisation d’équipements publics. Par contre, la construction d’une trentaine de logements qui ne sera pas sans conséquence dans notre vie quotidienne (stationnement, circulation..) a été omise.
Le PLU – H est en cours d’élaboration à La Métropole. Contrairement aux propos du Maire, la commission Urbanisme Prospective, qui ne se réunit que de manière très épisodique, n’a jamais été consultée sur ce sujet fondamental pour le devenir de notre commune. La municipalité a fait le choix d’attendre le projet de La Métropole. C’est une erreur. Malgré tout, nous continuons à défendre l’idée que tout projet d’urbanisme pour St Didier doit être conçu pour et par les Désidériens.
Enfin, le Maire feint de découvrir les modalités de représentation des communes à La Métropole à partir de 2020. Effectivement, certaines communes, pourquoi pas Saint Didier, ne seront plus représentées directement à La Métropole, ce qui est un non – sens. La prise de conscience de D. Bousson est bien tardive ; son soutien sans faille depuis 2008 à la politique de G. Collomb n’en est pas moins étonnant. A moins que ce changement d’attitude ne préfigure une stratégie de revirement politique dans la perspective des élections 2020.
Nous souhaitions vivement rectifier ces « petites » imprécisions, pour votre meilleure compréhension.
Restant à votre écoute,
Christian Simon, Laure Velay, Bernard Coquet, Roland Carrier, Silvy Benoit, Patrick Schartz
Notre adresse pour nous contacter : vivre@69370.info

EN BREF OCTOBRE 2015

Nous venons de recevoir nos taxes d’habitation ou foncières. Avez-vous remarqué l’augmentation de 5 % de la colonne Métropole, qui représente plus de 40% de l’ensemble de notre imposition ? Cette hausse a été votée le 26/01/2015 par le groupe socialiste mais aussi à la majorité du groupe SYNERGIES, dont le maire de Saint-Didier. Quelles que soient les justifications avancées ou à venir, cela représente une réelle hausse, mal venue dans le contexte actuel !

Pour mémoire, en créant la Métropole de Lyon, le Parlement ne s’est pas contenté de réunir les compétences du Grand Lyon et du département, mais il les a étendues. Nous craignons fort que l’objectif soit d’organiser la disparition pure et simple de nos communes, ou tout au moins une réduction drastique de leurs compétences. A St Didier, l’enthousiasme du groupe majoritaire et du représentant du groupe socialiste sur ce sujet nous surprend. Nous attendons la conférence-débat du 7 octobre, annoncée dans l’En Bref de cet été, à laquelle nous vous appelons à participer en songeant à cette question primordiale : « Saint-Didier-au-Mont-d’Or doit-il devenir une partie insignifiante d’un nouvel arrondissement de Lyon ? »

En Bref juin 2015

La Métropole, mise en place au 1er janvier 2015, impose logiquement aux communes des évolutions dans leur mode de fonctionnement.

Néanmoins, afin de préserver les spécificités de Saint Didier, ces évolutions ne peuvent être acceptées systématiquement sans une vraie réflexion préalable. Or, depuis le début de la mandature, la majorité municipale, en harmonie avec le représentant de la gauche, organise et valide sans discussion le transfert systématique des compétences de la commune à La Métropole.

Comment par exemple tolérer que la commission urbanisme soit dans l’attente du projet d’urbanisme de la Métropole pour Saint Didier alors que nous devrions être force de proposition afin de préserver au mieux nos spécificités ?

Nous nous opposons totalement à ces attitudes, qui ne tiennent pas compte des intérêts des Désidériens.

Nous ne voulons pas que dans quelques années les décisions en matière d’urbanisme, d’environnement, de logement social, de sécurité … soient prises par des technocrates de La Métropole, considérant Saint Didier comme un village de nantis qui doit perdre toutes ces caractéristiques propres, qui sont pourtant celles qui nous ont conduit à construire la vie de nos familles en ce lieu.

Nous regrettons de nouveau que le Maire se comporte comme le représentant de La Métropole à Saint Didier et non comme le représentant de Saint Didier à La Métropole, prétextant comme à son habitude qu’il ne peut rien faire

 

En Bref Avril 2015

N’y-aurait-t-il pas un certain malaise dans notre village ? Trois pétitions en quelques mois sur trois sujets d’importance … … Ne serait-ce pas la traduction d’un profond manque de communication vraie entre les Désidériens et la municipalité ?
Et ce phénomène n’est sans doute pas près de s’atténuer quand on songe aux projets d’urbanisme en gestation qui pourraient, une nouvelle fois, notoirement modifier le centre du village auquel nous sommes tous tellement attachés.

Fidèles à nos engagements, nous nous appliquons à défendre la préservation et l’identité de Saint Didier et tout particulièrement de son centre, durant les séances de conseil municipal, en commissions et à chaque occasion qui se présente.

Bien évidemment l’urbanisme n’est pas notre seule préoccupation. La sécurité, le vivre ensemble, le commerce … sont également sources d’inquiétudes et donc de réflexions, d’actions pour de réelles améliorations.
Rappelons que les conseils de quartier doivent être le lieu d’expression de VOS attentes, relayées par les référents via les fiches navette, que ces questions ne doivent pas rester sans réponse.
A vous de prendre la parole !

 

Bulletin municipal 2015

Porteurs de convictions, toujours à vos côtés
Maîtrisons l’urbanisme dans l’intérêt de la commune

Le nouveau PLU-H va structurer notre territoire pour les 20 ans à venir. Il faut qu’il soit conçu par et pour les Désidériens et non la simple reprise des propositions dictées par Lyon Métropole au maire.
Telle est pourtant la tendance actuelle.

Agissons sans augmenter la fiscalité
Le contexte socio – économique actuel doit conduire les communes à une réelle efficience en matière d’utilisation des deniers publics. Nous attendons une définition des priorités budgétaires, centrées sur l’éducation, la sécurité routière, la dynamisation du village, et ce, sans augmentation d’impôts.

Respectons nos écoles
Nous avons la chance de bénéficier des enseignements public et privé à St Didier ; valorisons les deux. Côté public, l’application des TAP remet à plat l’organisation scolaire et leur réussite est un réel enjeu. Côté privé, les ressources financières (dont municipales) doivent être suffisantes pour conserver un enseignement de qualité.

Dynamisons notre commerce de proximité
Il est vital pour notre village d’avoir un commerce florissant. Nous demandons la prompte réalisation
d’actions concrètes pour accompagner son développement. Un an après les élections municipales, il y a urgence !

Communiquons « vrai »
Nous voulons des commissions qui soient un réel lieu d’échanges et non juste une chambre d’enregistrement des décisions prises par le maire, des réunions de quartier utiles qui apportent des réponses rapides et concrètes à vos problèmes, ainsi qu’une communication saine, exempte de toute manipulation.

N’hésitez pas à nous contacter (mieuxvivre@69370.info).

 

En Bref Octobre 2014

Savez-vous qu’un poste de chargé de communication a été créé et pourvu au 1er juillet 2014 ? Savez-vous que l’ancienne Directrice Générale des Services en congé maladie depuis longtemps est déjà remplacée, engendrant une création de poste ? Un conseiller municipal du groupe majoritaire a avancé une dépense de 300 000€ sur la mandature pour le chargé de communication. Quant au recrutement anticipé d’un nouveau DGS, le coût pour notre commune sera d’autant plus élevé que cette situation sera pérenne. Dans une période où la vigilance budgétaire est le maître mot du fonctionnement des communes, cela ne devrait-il pas être le cas à St Didier ?

Nous regrettons d’autant plus ces décisions que dans le même temps les parents du public doivent participer financièrement aux nouveaux rythmes scolaires et qu’une subvention à l’école privée a été diminuée de moitié par élève.
Notre volonté de défendre activement vos intérêts et ceux de la commune ne faiblit pas. Nous maintenons notre cap, affirmons notre transparence et notre implication constructive.
Mieux Vivre St Didier reste à votre écoute !
Christian Simon, Laure Velay, Bernard Coquet, Brigitte Hautier, Roland Carrier, Silvy Benoît
Notre adresse : mieuxvivre@69370.info

 

En Bref Juin 2014

En premier lieu, nous voulons remercier les 1334 électeurs qui nous ont témoigné leur confiance en votant pour notre liste et nos projets. Nous sortons renforcés de cette campagne et plus encore, convaincus de la nécessité d’être activement présents pour préserver l’identité de notre village.

Nos six élus, accompagnés par nos sympathisants qui souhaitent s’investir pour notre commune, seront présents dans les organismes réglementaires comme l’impose la loi mais également dans toutes les commissions municipales. Nous espérons que Monsieur le Maire respectera ses engagements en acceptant des représentants de notre groupe proportionnellement à notre résultat du second tour.

Durant cette mandature les enjeux seront nombreux :

  • la réforme des rythmes scolaires, et nous veillerons ici au bien-être de nos enfants mais également à ce que de nouvelles charges financières, qui ne seraient que de nouveaux impôts déguisés, ne pèsent pas sur les foyers désidériens ;
  • l’urbanisme avec l’élaboration du Plan Local d’Urbanisme et d’Habitat (PLUH), afin que ce document soit conçu pour préserver l’identité de notre village et non pas dans l’objectif d’une urbanisation non maîtrisée favorisant à court mais également à moyen et long termes la promotion immobilière ;
  • la création de Lyon Métropole, qui pourrait conduire à un dépérissement des communes. Il faut que la métropole soit un plus en matière de proximité, d’efficacité et non pas une technostructure de plus. Saint Didier, village le plus peuplé des Monts d’Or, doit faire entendre sa voix dans les restructurations à venir ;
  • les finances, où nous veillerons à ce que la promesse électorale du candidat D Bousson, « Malgré le désengagement annoncé de l’état, la mise en place des nouveaux rythmes scolaires, la prise en charge de permis de construire qui impactent fortement notre budget, nous n’augmenterons pas la fiscalité communale », soit tenue en tant que Maire.

Durant cette mandature, nous resterons à votre écoute et nous n’hésiterons pas à vous informer en toute transparence des événements majeurs impactant notre village.